Les boissons pour sportifs

Les boissons pour sportifs

CONNAITRE L’ESCRIME

ESCRIME

INFO DIVERSES

” Parfois, le plus petit pas vers la bonne direction …
finit par être le plus grand pas de ta vie !


Même si tu dois marcher sur la pointe des pieds …
franchis le pas ! “

LES BOISSONS POUR SPORTIFS

 

Les boissons pour sportifs existent depuis les années 60. Elles ont été conçues pour venir en aide aux athlètes pratiquant surtout les sports d’endurance.

Les recherches ont permis de démontrer que, pour améliorer les performances, ces boissons doivent répondre à certains critères.

  • Fournir de l’énergie aux muscles sous forme de sucres (glucides).
  • Être absorbées rapidement
  • Maintenir la température du corps
  • Avoir un goût agréable pour encourager la consommation volontaire
  • Assurer une bonne réhydratation
  • Fournir les sels minéraux perdus dans la sueur

Composition de base

Ces boissons sportives sont dites «isotoniques » car elles contiennent la même concentration de substances que celles que nous avons dans le sang, ce qui permet une absorption plus rapide dans le tube digestif. Ce sont principalement :

Des glucides

Les glucides, ou sucres, confèrent aux boissons leur saveur sucrée et sont le principal carburant des muscles à l’effort.

Des sels minéraux

La transpiration se compose essentiellement d’eau, mais elle contient également des sels minéraux tels que le sodium et le potassium qui sont indispensables à la réhydratation.

Attention, l’utilité de ces boissons dépend de l’intensité de l’activité sportive pratiquée

Les boissons sportives compensent la perte de glucose, d’eau et de sel, pour que l’énergie reste toujours au top.

Pour la plupart des exercices physiques, l’eau, qui contient aussi des sels minéraux, est une boisson tout à fait suffisante.

 

Quand prendre une boisson pour sportif ?

Moins de 60 min : De l’eau suffit.

Plus de 60 min : Une boisson contenant de 6 à 8 g de glucides par 100 ml, 500 à 700 mg/l de sodium et 75 à 200 mg/l de potassium.

Il faut également prendre en compte les facteurs suivants :

  • les conditions environnementales (température, humidité…)
  • la durée de l’effort
  • l’intensité de l’effort
  • le type de vêtement et d’équipement porté

Lors d’un effort d’endurance, la fréquence cardiaque augmente et le débit sanguin se reporte dans les muscles. L’activation des muscles génère alors de la température, qui entraîne la sécrétion de sueur. Son évaporation permet de nous rafraîchir.

Les muscles actifs, soumis à l’effort, brûlent une grande quantité de glucides. Si le corps en manque, cela peut se traduire par une importante baisse d’énergie. D’autre part, puisque la sueur est principalement constituée d’eau et d’électrolytes (chlore, sodium, magnésium, etc.), transpirer entraîne vite une perte importante de ces substances. La déshydratation qui en résulte doit donc être compensée par une prise d’eau mais aussi de sel.

Quelles quantités consommer ?

Pour rester hydraté tout au long de l’exercice, il est conseillé de boire régulièrement de petites quantités ; entre 150 et 350 millilitres de liquide toutes les 15 à 20 minutes.

La quantité à boire varie d’une personne à l’autre selon sa taille, sa masse corporelle, mais aussi son degré de transpiration. Plus vous suez, plus grandes doivent être les quantités de liquide absorbées.

Il faut tenir compte du  taux d’absorption moyen de notre corps qui est de 12 à 13 ml/kg/h.

Un surplus calorique n’étant pas conseillé, il est important de vérifier que la quantité totale de calories consommées lors de l’utilisation de boisson pour sportif ne dépasse pas ses besoins.

PREPARER SA PROPRE BOISSON

Préparer soi-même sa boisson, permet d’avoir un meilleur contrôle des ingrédients et de la quantité de sucre consommés.

 

Pour des efforts intenses

Le jus d’orange contient naturellement du potassium

 

Gatorade maison

7,8 g de glucides par 100 ml

175 ml (3/4 tasse) de jus d’orange frais, non sucré*
325 ml (1 1/3 tasse) d’eau
20 ml (4 c. à thé) de sucre
1 pincée de sel (facultatif)

 

Gatorade maison

6,6 g de glucides par 100 ml

250 ml (1 tasse) de jus d’orange frais, non sucré*
350 ml (1 1/3 tasse) d’eau
15 ml (1 c. à table) de sucre
1 pincée de sel (facultatif)

 

Boisson à base d’eau aromatisée

1 l d’eau minérale agrémentée d’une infusion
20 g de sucre
40 g de maltodextrine
1,5 g de sel de cuisine

 

Boisson à base de sirop

1 l d’eau minérale
20 g de sirop au choix
40 g de maltodextrine
1,5 g de sel de cuisine

 

Le sucre peut être remplacé par du miel ou du sirop d’agave.

Si vous êtes souvent sujet aux crampes, ajoutez 1 g de citrate de magnésium.

 

Pour des efforts modérés

Boisson à base de thé

1 l de thé légèrement sucré
1,5 g de sel

 

Les boissons stimulantes

Ne surtout pas confondre les boissons pour sportifs avec les boissons « énergisantes ».

Bien que la plupart des ingrédients soient similaires, les boissons énergisantes contiennent également de la caféine, des herbes naturelles, du pollen d’abeilles, etc…) et surtout leur teneur en sucre est très élevée.

Elles ne conviennent donc pas pour hydrater adéquatement et surtout leur contenu en caféine ne convient pas aux enfants.

L’escrime

Encadrement

Mon encadrement sportif, mes Maîtres d’armes, entraineurs, coach physique, magnétiseur et encadrement médical.

Site amis

Je remercie de tout cœur tous mes parrains, mes coachs et ma famille sans lesquels cette aventure ne pourrait pas exister !

Fiche escrime

Fiches informatives sur les armes, les règlements, l’arbitrage, comment entretenir son matériel, les compétitions

Sponsors

UN GRAND MERCI A MES PARRAINS

Les boissons pour sportifs

L’ancrage émotionnel

CONNAITRE L’ESCRIME

ESCRIME

INFO DIVERSES

” Parfois, le plus petit pas vers la bonne direction …
finit par être le plus grand pas de ta vie !


Même si tu dois marcher sur la pointe des pieds …
franchis le pas ! “

L’ancrage émotionnel

L’ancrage se définit comme l’instauration d’une association entre un état émotionnel et un stimulus extérieur unique.

La méthode d’ancrage est née des travaux du physiologiste russe Ivan Petrovitch Pavlov sur les réflexes conditionnels. Son expérience la plus célèbre consista en un conditionnement du réflexe de salivation chez un chien lors de la sonnerie d’une cloche.

Les retombées de cette expérience allèrent bien au-delà de la création d’une méthode de conditionnement car elle prouva qu’il était possible de provoquer une réaction physique naturelle (la salivation) autrement que par une perception des sens (la vue et l’odeur de la nourriture dans le cas du chien). Autrement dit, l’Homme est capable de modifier ses ressentis internes en agissant sur son environnement immédiat.

Pavlov établit ainsi la différence entre réflexes innés (présents dès la naissance) et réflexes conditionnels, intériorisés par des apprentissages. Dans ce cadre, l’ancrage permettrait donc de transformer les habitudes en réflexes (conditionnels) via l’introduction d’un stimulus permettant au cerveau d’établir un lien direct vers une action (l’action consistant en un état émotionnel).

Dans notre quotidien, une situation, un lieu, un objet ou une odeur peut nous faire ressentir des sensations positives ou au contraire négatives. Par exemple : S’exprimer en public, se balader dans les bois, ou encore se mettre en garde sur une piste …

Notre cerveau associe des sensations et des images à des états mentaux et des comportements. L’ancrage agit sur ces empreintes mnésiques que nous avons créées au fil du temps et des expériences.

L’ancrage PNL (Programmation Neuro-Linguistique) consiste à associer un état émotionnel positif à un geste précis pour pouvoir créer un conditionnement bénéfique. C’est une technique simple et efficace qui permet de « reprogrammer » sa manière de réagir à certaines situations. Lorsque vous serez en situation de stress et que vous aurez besoin de renouer avec ce ressenti, il vous suffira de refaire le geste qui lui est associé.

L’escrime

Encadrement

Mon encadrement sportif, mes Maîtres d’armes, entraineurs, coach physique, magnétiseur et encadrement médical.

Site amis

Je remercie de tout cœur tous mes parrains, mes coachs et ma famille sans lesquels cette aventure ne pourrait pas exister !

Fiche escrime

Fiches informatives sur les armes, les règlements, l’arbitrage, comment entretenir son matériel, les compétitions

Sponsors

UN GRAND MERCI A MES PARRAINS

Les boissons pour sportifs

L’enfance et le sport

CONNAITRE L’ESCRIME

ESCRIME

INFO DIVERSES

” Parfois, le plus petit pas vers la bonne direction …
finit par être le plus grand pas de ta vie !


Même si tu dois marcher sur la pointe des pieds …
franchis le pas ! “

Le sport et l’enfance

Dans le monde occidental, l’obésité est en train de devenir une épidémie.

Selon des rapports (réf : https://www.bonasavoir.ch/926016-lobesite-ne-cesse-de-croitre )

38,2% des Américains sont obèses, mais ils seront 50% d’ici à 2030. La Suisse s’en sort nettement mieux, sans être épargnée pour autant.

Les différences d’un pays à l’autre sont considérables. Alors que le Japon n’en compte que 3,7%, il s’en trouve 38,2% aux États-Unis !

Avec un obèse pour 10,3 habitants, la Suisse s’en tire plutôt bien, mieux en tous cas que la France (15,3%), l’Allemagne (23,6%) et le Royaume-Uni (26,9%) mais moins bien que l’Italie.

L’activité physique, le sport et l’exercice ont et auront une importance croissante, non seulement pour le plaisir des enfants, mais également pour l’état de santé de futures générations.

L’importance de l’entraîneur sportif et le rôle qu’il jouera va donc accroitre considérablement dans l’avenir.

La première expérience que l’enfant va vivre au travers du sport est essentielle au développement continu de tout athlète. Si l’expérience est positive, l’enfant sera plus susceptible de continuer à progresser mais, si au contraire l’expérience est négative, il y a de fortes chances que l’enfant abandonne le sport et perdre tout intérêt pour l’activité physique.

Actuellement, il y a un énorme décrochage sportif chez les adolescents.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les enfants pratiquent un sport :

  • S’amuser
  • Amélioration des compétences
  • Garder la forme, faire de l’exercice
  • Appartenance à un groupe, une équipe
  • Avoir de la concurrence
  • Relever des défis

Les recherches soulignent que très souvent les filles continuent un sport car elles ressentent un fort sentiment d’appartenance vis-à-vis de leur discipline. (Amis, esprit d’équipe, soutien sportif et familiale)

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les enfants abandonnent un sport :

  • Aspect financier
  • Manque de plaisir et de possibilités de jouer
  • Sport répétitif, pas d’acquisition de nouvelles compétences
  • Trop de pression (parents, coach, …)
  • Mauvais coach
  • Sport chronophage
  • L’entraîneur fait des discriminations (favoris)
  • Trop l’accent sur les résultats

La hiérarchie des besoins

Abraham Maslow, un célèbre psychologue humain danois a établi une hiérarchie des besoins du point de vue de la psychologie humaine à la fin des années 1960. Il a expliqué que qu’un sentiment d’appartenance est essentiel pour atteindre son potentiel. Ceci est également essentiel pour le sportif, en effet,  la dynamique sociale favorisée par le coach peut être un facteur déterminant du sentiment d’appartenance d’un athlète au sein d’un groupe.

Comme tout en chacun le sait, les enfants se développent à des rythmes différents, un enfant de 12 ans de faible niveau physique peut avoir du potentiel et devenir un excellent sportif d’élite, à l’âge adulte (18 ans), s’il reçoit un entraînement adapté et qu’on lui laisse le temps nécessaire pour son développement physique.

Malheureusement, la nature des sports d’élite ou d’équipe amène quelque fois des entraineurs à développer très/trop rapidement la philosophie du  « On doit gagner ».

Ce comportement peut avoir un impact considérable sur l’implication des joueurs les plus faibles, leur laissant trop souvent le sentiment d’être mis de côté ou sans importance. Ils n’atteindront donc jamais cette phase où ils gagneront l’estime de soi et le respect des autres grâce à leurs réalisations, et cela avant même d’avoir atteindre leur potentiel (phase de réalisation de soi).

Ceci est malheureusement souvent une raison de l’abandon du sport chez les adolescents.

Le sport en Suisse (baspo.admin.ch)

https://www.baspo.admin.ch/fr/dokumentation/publikationen/sport-schweiz-2014.html

Bon à Savoir

https://www.bonasavoir.ch/926016-lobesite-ne-cesse-de-croitre

 

L’escrime

Encadrement

Mon encadrement sportif, mes Maîtres d’armes, entraineurs, coach physique, magnétiseur et encadrement médical.

Site amis

Je remercie de tout cœur tous mes parrains, mes coachs et ma famille sans lesquels cette aventure ne pourrait pas exister !

Fiche escrime

Fiches informatives sur les armes, les règlements, l’arbitrage, comment entretenir son matériel, les compétitions

Sponsors

UN GRAND MERCI A MES PARRAINS

Les boissons pour sportifs

Main et poignée des escrimeurs

CONNAITRE L’ESCRIME

ESCRIME

INFO DIVERSES

Il n’existe que deux façons de vivre votre vie.

L’une comme si rien n’était un miracle.

L’autre comme si tout était un miracle.

Albert Einstein

Main et poignée des escrimeurs

Le choix du matériel et la santé de l’escrimeur

Le choix des poignées en escrime

Le choix de la poignée est important pour la pratique de l’escrime. Jusqu’à M11, une poignée droite sera obligatoire mais ensuite le choix de celle-ci est libre et à l’appréciation de chaque escrimeur.

Pour les armes d’estoc, Fleuret et épée, deux types de poignée sont utilisées selon les affinités des tireurs : la poignée “droite” qui permet une plus grande finesse dans la conduite de pointe. La poignée “Cross” qui donne plus de force dans la tenue de l’arme.

En règle générale, Tout le matériel a son importance tant dans l’efficacité de la technique que dans la sécurité de l’escrimeur. La Fédération Internationale d’Escrime (la F.I.E) impose régulièrement de nouvelles normes afin de protéger les tireurs.

La main de l’escrimeur

par Romain JARRICOT

  • Étude des principales pathologies
  • Lésions traumatiques rencontrées lors des assauts
    • Lésions  cutanées
    • Lésions musculo-tendineuses
    • Lésions  ligamentaires
  • Pathologies chroniques
  • Traitement et  prévention
    • Le matériel
      • Le   gant
      • Le coussinet
      • Les   poignées
    • Capteur de Pression Digitale
    • Hygiène sportive
      • Les   vêtements
      • L’alimentation
      • L’échauffement
      • Les  étirements
      • A la maison
      • Optimisation

L’escrime

Encadrement

Mon encadrement sportif, mes Maîtres d’armes, entraineurs, coach physique, magnétiseur et encadrement médical.

Site amis

Je remercie de tout cœur tous mes parrains, mes coachs et ma famille sans lesquels cette aventure ne pourrait pas exister !

Fiche escrime

Fiches informatives sur les armes, les règlements, l’arbitrage, comment entretenir son matériel, les compétitions

Sponsors

UN GRAND MERCI A MES PARRAINS

Les boissons pour sportifs

La PNL (Programmation Neuro Linguistique) en escrime

Il n’existe que deux façons de vivre votre vie.

L’une comme si rien n’était un miracle.

L’autre comme si tout était un miracle.

Albert Einstein

La PNL

(Programmation Neuro Linguistique)

La PNL est une méthode de gestion mentale (observation et décodage des stratégies mentales des individus) pour comprendre l’être humain sous le plan comportemental, psychique et émotionnel.

Pour commencer, un diagnostic précis doit être établi à partir des éléments suivants :

  • Rapport avec l’environnement (sphère privée et professionnelle)
  • Représentation de la vie
  • Gestion des émotions (stress)
  • Identité, croyances personnelles (image de soi et limites perso)
  • Intégration, comportement (système social)

Une fois les problèmes de la vie quotidienne rendus conscients, le praticien en PNL fournit des outils à son patient, mais celui-ci reste LE SEUL à pouvoir mettre en pratique les conseils et ligne de vie positive qui lui permettront d’améliorer son quotidien.

4 méthodes sont utilisées en PNL

La synchronisation

Elle consiste à harmoniser sa communication à celle de son interlocuteur par le langage et le comportement. Si vous faites les mêmes mouvements et si vous avez le même débit de parole, que votre interlocuteur, il va ressentir une sympathie et un accord grandissant pour vous.

L’ancrage

Le processus dit d’ancrage est un processus simple et naturel qui consiste à associer un état interne (émotion, ressenti) à un stimulus externe.

Switch Pattern

L’outil du Switch Pattern est un procédé mis au point pour rompre un enchainement de pensées qui mène à un comportement non désiré.

Le recadrage

Consiste à voir la réalité sous un angle différent, en recadrant sa vision comme on le pratique avec un appareil photo.

 

Sponsors

UN GRAND MERCI A MES PARRAINS